posté par

Salut les Wapers,

Aujourd'hui je viens vous présenter un p'tit jeux indé qui m'a beaucoup plu, que ça soit par la direction artistique mais aussi par le genre en lui même, il s'agit de Greak : Memories of Azur.

Sortie le 17 aout 2021, ce n'est que ce mois ci que je le découvre enfin. Premier jeu développé par Navagante Entertainment, un jeune studio indépendant basé à Mexico ! Il est par ailleurs édité par Team 17, un studio qui est connu pour avoir publié les Overcooked, les Worms, Hell let loose ou encore Blasphemous pour ne citer qu'eux.

Histoire

L'histoire se passe sur les terres d'Azur, un royaume habité par un peuple bienveillant, les "Courines". Malheureusement, ils se font envahir par les "Urlags" qui n’hésitent pas à détruire tout y compris la nature... Submergé par ces ennemis, les quelques survivants Courines se rassemblent tant bien que mal et visent à s'exiler vers de nouvelles terres.

Greak, le personnage principal de l'aventure, s'en va chercher son frère Raydel et sa sœur perdue Adara en suivant des glyphes laissés par cette dernière afin de s'enfuir d'Azur. Après une chute quasi-mortelle, il est retrouvé et déposé par des éclaireurs Courines dans le camp où est construit un aéronef de toute pièce. Vous allez donc proposer votre aide à la récupération de divers matériaux de construction en même temps que la recherche de votre famille dans un univers qui ne vous veut pas que du bien.

Gameplay

Selon moi, on pourrait dire que Greak : Memories of Azur s'apparente à un metroidvania car on est sur un jeu d'action/plateforme où les différents puzzles ne seront réalisable qu'a partir du moment ou la famille s’agrandira. Des boss Urlags essaieront de nous barrer la route dans les diverses quêtes disponibles et enfin les différents protagonistes pourront s’améliorer au fil de la partie.

Dans ce jeu nous avons 3 personnages jouables donc 3 gameplay différents :

Greak est un jeune épéiste agile, muni d'une arbalète. Membre de la famille le plus polyvalent, il aura donc la possibilité de faire des doubles sauts, de plonger, d'explorer des endroits exiguës et d'apprendre des techniques d’épée à la suite d'une séries de quêtes annexes.

Adara est une oracle, ce qui s'apparente a une mage, elle lancera des projectiles magiques pour se battre mais fera beaucoup moins de dégâts que son frère Greak. autre changement, le double saut sera remplacer par un vol plané et enfin elle tiendra bien plus longtemps sous l'eau.

Pour finir nous avons Raydel, l'ainé des trois, est un gardien équipé d'une épée et d'un bouclier grâce auquel il pourra parer des attaques de mêlée et à distance. Il aura aussi la capacité de faire des doubles sauts mais aussi atteindre des nouveaux lieux avec son grappin par contre il ne peut pas nager...

Nous pouvons donc intervertir entre les 3 protagonistes en appuyant sur les touches attribué du pad directionnel mais aussi bouger tous les membres d'un coup en appuyant sur L2 ou alors rapprocher ceux qui sont éloigné du sujet contrôlé avec la touche R2.

Dans la version PS5, certaines capacités de la manette Dualsense sont utilisées mais de façon anecdotique ou alors maladroitement : les gâchettes adaptives nous proposent une résistance lors du rassemblement de la famille mais concrètement n'apporte rien selon moi... par contre le retour haptique est bien utilisé lors des coups porté ou reçu mais surtout quand il ne nous reste qu'un point de vie, on ressent des battements de cœur au creux des mains !

Graphismes et Bande son

LA pièce maitresse du jeu ! Greak : Memories of Azur est superbe avec ses décors divers et variés (plaine, cascade, foret, château, mont enneigé...), ses personnages, ses animations et ses cinématiques dessinés entièrement à la main ! Un style graphique qui n'est pas sans rappeler Hollow Knight pour mon plus grand plaisir ^^

Coté bande son, avec un style orchestral, les choix musicaux sont en accord avec les régions traversées mais aussi des ennemis rencontrés. A noter que la musique disparait presque totalement lorsqu'il nous reste qu'un point de vie afin d’être remplacer par les battements de cœur afin d'aller en adéquation avec les vibrations.

Durée de vie et Trophée

Pour moi c'est bien là le plus gros point faible du jeu, il est bien trop court... il m'a fallu un peu moins de 7h en prenant mon temps pour tout fouiller, collecter, faire les quêtes annexes et principales. Afin d'avoir le platine, 2 trophées m'ont fait refaire le jeu une 2eme fois, le 1er était de terminer le jeu en moins de 3h, l'autre avec moins de 5 sauvegardes... Quand on sait ou aller, quoi faire et comment battre les Boss, il est vraiment simple à obtenir ! Si bien qu'en lançant la version PS4, je l'ai platiné une seconde fois en a peine 2h30 !

Conclusion

Pour moi, c'est un très bon et très beau jeu qui mettra en avant l'entraide, chacun des protagonistes apportant sa pierre à l'edifice. Pour un premier jeu réussi, le Studio Navegante a toute les cartes en main pour nous proposer d'autres créations voir même une suite à Greak : Memories of Azur !

Publié le
Signaler ce post
1 commentaires

commenter cette publication ?

photo de profil de aureledwige60

Aureledwige60

Merci pour ton avis graphiquement déjà ça me plait bien

commentaires 0
Répondre
Signaler