L'avis des joueurs

Dragon Ball Z: Kakarot

563 membres

pegi 12

L'avis des joueurs Dragon Ball Z: Kakarot

Retrouvez tous les avis de la communauté sur Dragon Ball Z: Kakarot

Avis authentiques

bazar voice

93%

des joueurs recommandent ce jeu

4.5

/5

41 avis
59%
34%
5%
2%
0%

Graphisme

4.4

Jouabilité

4.3

Durée de vie

4.3

Mode d'affichage

Rechercher
Mandinina Coxstyle

Mandinina Coxstyle

23213 points

Test

Alala, après deux heures de jeu et voir ça...ça laissais tellement d’espoir pour la suite, en terme de mise en scène et même de gameplay....ben malheureusement, tout fan de dragon ball que je suis, je dois admettre qu’au fur et à mesure, la douche qui était déjà froide, devient de plus en plus glacé.

Alors Kakarot est une énièmes itération de la célèbre franchisse des super saiyen...
Si ce jeux est un peu le messie que tout fan attendait, il reste, à l’instar des autres adaptations de l’œuvre perfectible et il sent encore une fois, soit la flegme, soit le manque de moyen, mais l’un dans l’autre, même si cette approche de l’univers et plutôt original au vue de la ressemblance des titres estampillé dragon ball ces 10 dernières années, fighter z sortant de la liste assez aisément, la qualité qu’il a voulue mettre en avant est aussi sa plus grande faiblesse.

Donc dragon ball z kakarot est un action rpg dans l’univers de toriyama sortie le 17 janvier 2020 sur ps4 et Xbox one qui retrace la vie de Goku se situant entre la révélation des origines de Celui ci par son frère a sa victoire de sur majin bu, la partie Z de l’adaptation animé du coup. Bien qu’a son annonce avec pour nom de code projet z, la hype fut présente, depuis, chaque démonstration laissaient entrevoir le doute quand à la qualité du titre. Malheureusement pour nous, le doute était clairement justifié.

Autant en terme d’adaptation de l’œuvre nous somme clairement dans le haut du panier, autant en ce qui concerne le côté rpg, qui était son plus gros argument, ça reste plutôt faible.
Doté de quelques bonnes idées comme les tableaux d’emblèmes ou bien la cuisine ( qui n’est pas vraiment original, mais va parfaitement bien avec le côté glouton de notre hero principal ), le titre est plutôt convenue sur tous les points et surtout, nous fait penser à un titre de 2013. En effet, le passage de niveau automatique, la chasse et la collecte rudimentaire et surtout les orbes ornant l’univers de parts en part tout l’univers, ce n’est pas de ce côté là que kakarot s’exprime pour être un bon jeu.

Le plaisir... dans un premier temps on aura du plaisir, car se déplacer dans le dragon world à pieds, en nuage ou en volant à été un rêve pour tout fan qui se respect. Cependant, le découpage en zones, bien qu’elles soient plutôt grandes, nuit à l’immersion, avec des chargements à outrances en plus d’être un peu longs, et parfois même empiète certains aspects de base de l’univers. Comme par exemple, peu importe le personnage que l’ont a, on peu passer de la zone de Kamé house a chez kaio en un clin d’œil, ce qui case par exemple la capacité de Goku à se déplacer instantanément dans le monde et l’univers....je trouve cela dommage. Dotant plus que les cartes sont relativement vides, mis à part des orbes de couleurs bleu, rouge et vertes servant de monnaie d’échange pour évoluer dans un arbre de compétence, quand même relativement semblable pour chaque personnage, il n’y a pas grand chose à faire. Bien sûr trouver sur la carte l’école de Gohan, la maison de yamsha, la maison de mister satan, uppa et son père bora au pied de la tour Karine et j’en passe ferra battre nos cœurs de grands enfants et les petites anecdotes, des « images » à récolter qui nous compte les aventures de Goku enfant, qui nourrira, pour chaque action et découverte une encyclopédie, plutôt bien vue qui fait vraiment plaisir par les details qu’il apporte concernant l’œuvre. Que ça soit les personnages, les relations, les lieux ou même véhicules, tout y est répertorié, en ayant même le luxe de nous faire faire une collection de carte nous rappelant notre devoir sacré de tous personne ayant côtoyé les cours des écoles primaires il y a maintenant 20 ans.

Côté combat, bien que plaisant en terme d’immersion le gameplay n’est pas très profond et nous laisse assez peu de possibilité d’action et surtout de reaction face à nos adversaires, la monté en puissance est bien la jusqu’à l’avènement du super saiyen, les effets mettent en avant cette puissance démesures, même si encore une fois la destruction des décors est trop sommaire, causant par la même occasion des incohérences avec les scènes de base comme le tatami du cell game détruit par exemple.
Cependant les tableaux de communauté apporte un petit vent de fraîcheur en jouant sur des statistique en combat si l’on veut privilégier la vie, le corp a corp, le combat à distance ou les effects de choc sur un adversaire.
Pourtant, Arrivé un certain moment, chaque protagoniste ont les mêmes attaques avec les mêmes effets et surtout la même façon de jouer. La difference se fera simplement au niveau des animations et statistiques de chaque personnage, mais ne changera pas drastiquement notre façon de jouer si l’ont passe d’un saiyen à un Namek..

C’est bien dommage car un aspect qui lui a été plutôt bien traité c’est la mise en scène. Jusqu’à l’arc des cyborgs cela se tien plutôt bien, voir même tres bien, les effets sont la, les phrases cultes aussi, des scènes qui nous ont fait vibrer, ils ont même pensé à mettre la vidéo qui donne un aperçu du prochain épisode narré par Goku où mettre des credit en fin de chaque arc comme une fin d’épisode, et mention spéciale pour la réécriture de la scène où Goku terrasse recoom sur Namek...aucune scène n’est oublié ou mise de côté et c’est vraiment une joie de les vivre ou les revivre. Malheureusement la censure a non seulement pointé le bout de son nez, mais la suite devient bien moins rose. En effet, nous seront de plus en plus spectateur de mise en scène extrêmement pauvre m’étant juste face à face les personnages qui se parlent sans rien de plus, pire certaines scenes seront carrément enlevés comme le final flash de super végéta contre cell ou bien miraï trunks en super saya-jin dai san dankai , le tournois de l’autre monde, le 25 éme tournois des arts martiaux un peu bâclé ou même tout ce qui se passe dans la tête de buu après l’absorption de bejito...

En clair, ce dragon ball z kakarot n’est pas vraiment un très bon jeu, mais une adaptation très très honnête. Que ce soit la sensation de puissance, la mise en scène dans les premières partie, les cinématiques, le générique du début, les musiques, même si dans les remasteurise il y en a peu, la plupart du temps cela colle, parcourir le monde, tout est la pour nous immerge dans cet univers et nous pousser à revisité une œuvre déjà bien connus de tous.
Cependant, les faiblesses techniques, certaines textures, des scènes oubliées, une caméra parfois un peu hasardeuse dans son travail et le gameplay plus que convenue en font des faiblesses qui ne parviendrons pas à se faire oublier par ceux qui ne sont pas déjà amoureux de la licence.

Photos et vidéos du Waper
image #0 de Test
image #1 de Test logo youtube

Graphisme

3

Jouabilité

3

Durée de vie

4

Je recommande ce produit à mes amis

Sur quelle console avez-vous joué à ce jeu ?

Heures jouées sur ce jeu

Plus de 15 heures

Lieu d'achat du jeu

Auchan

Membre inscrit depuis le

24 août 2020

Signaler ce post
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4